Menpenti, le village aux 3 tunnels

Peu de villages de Marseille peuvent s’enorgueillir d’avoir 3 tunnels pour desservir la ville et la soulager de ces encombrements qui suscitent la colère des automobilistes toujours de plus en plus pressés. Le cœur de notre village apporte cette délivrance, légitime aux marseillais, du stress d’arriver en retard au travail, de rater son avion ou de se heurter aux pleurs des enfants que l’on emmène à l’école avec la peur d’une punition pour n’avoir pas respecté l’heure. Combien de fois ne me suis-je pas dit « Merci bon tunnel, tu m’as sauvé du retard et des bouchons ».Je dois réagir comme les 16,2 millions de passagers qui ont fait du tunnel Prado Carénage leur compagnon de route. Pourtant, il est toujours trop cher aux yeux des usagers qui considèrent que cette facilité ne mérite pas un prix aussi important. On peut les comprendre car tout est cher même la baguette de pain. Peut être faut-il faire un calcul savant en chiffrant le coût du déplacement, d’un côté, sans prendre le tunnel et, de l’autre, en le prenant. Personnellement je ne l’ai jamais fait.


Une histoire ancienne

Notre tunnel Prado carénage a connu une longue histoire avec de nombreuses péripéties. C’est au siècle dernier, sous le Second Empire, qu’a débuté la naissance du projet du tunnel. Il s’inscrivait dans le développement du trafic maritime qui posait le problème de l’extension du port en dehors du vieux port où il avait été contenu depuis l’antiquité. Une orientation vers le Sud de la ville présentait un atout non seulement géologique mais économique car la vaste plaine de l’Huveaune, alors vierge de toute urbanisation, permettait l’implantation de l’arrière port et le développement d’une activité industrielle. Des capitaux anglais s’intéressaient déjà à la concession du chemin de fer du vieux port et de la banlieue Sud de Marseille. Dès lors, la construction de la ligne de la gare du Prado aboutissant au Vieux port allait être réalisée sans attendre pour répondre au trafic potentiel existant. Elle comportait un tunnel à double voie de 2 km et demi sous la colline N.D. de La Garde aboutissant à une gare de marchandises taillée dans le roc au bord du bassin de carénages au pied de la Basilique Saint Victor.


Après la guerre au début des années 60, le trafic se limitait à un ou deux trains de 3 ou 4 wagons par semaine. Il s’agissait de desservir les entrepôts pour la société Solvay, fabricant de soude près des savonneries de Marseille. Les évolutions économiques orientèrent les choix de la ville vers l’utilisation des terrains de la gare du Vieux Port permettant l’aménagement de la tête Sud du tunnel sous le vieux port et l’exploitation du tunnel ferroviaire construit il y a un siècle au frais des anglais qui ont permis la réalisation de notre tunnel Prado carénage.


3 tunnels pour un village



Le tunnel Prado-Carénage

Long de 2 450 mètres, il relie les quartiers sud de la ville et l'autoroute Est, au centre ville, et, au nord via le tunnel du Vieux Port, le tunnel de la Major et le tunnel Joliette. Il a été ouvert à la circulation en 1993. Ses deux accès sont situés dans le bassin du Carénage, près de l'entrée du Vieux Port, et à proximité de l'entrée de l'autoroute Est (A50). Il est ainsi possible de circuler d'une autoroute à l'autre sans traverser le centre ville marseillais,

La concession du tunnel est détenue jusqu'en 2025 par une société privée : la Société Marseillaise du Tunnel Prado-Carénage (SMTPC)

Le tunnel Louis-Rège

En accord avec la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole, la SMTPC a construit en 2007.un ouvrage souterrain gratuit d'une longueur d'environ 300 mètres, le tunnel Louis-Rège qui relie l'avenue du Prado à l'entrée voisine de l'autoroute Est du tunnel Prado Carénage La SMTPC est également concessionnaire du tunnel Louis-Rège jusqu'en 2025.


Le tunnel Prado Sud

Ce tunnel d'une longueur d'environ 1 500 mètres, mis en service le 16 novembre 20132, permet un accès rapide depuis le Rond-point du Prado (accès via le Boulevard Michelet et l'Avenue du Prado) vers notre quartier Menpenti (A50, liaison directe vers Tunnel Prado Carénage). Le Prado Sud est un tunnel en duplex, avec 2 niveaux de circulation unidirectionnels. Il fait l'objet d'un contrat de concession entre la Société Prado Sud et la communauté urbaine de Marseille Provence Métropole (MPM), et cela pour une durée de 46 ans (jusqu'en 2054).



Le CIQ de Menpenti a eu la chance de pouvoir bénéficier de la présence de son directeur Gilbert Saby qui s’est montré toujours attentif aux remarques et suggestions que nous lui formulions concernant l’amélioration des conditions de vie des riverains. Il s’est impliqué avec générosité, loyauté et efficacité dans des tâches qui apportaient des réponses concrètes au mieux vivre de notre village. Nous lui exprimons toute notre gratitude.