top of page

L’assemblée annuelle du CIQ s’est déroulée le 25 janvier dans nos locaux, au 157 avenue de TOULON.






L’ambiance a été chaleureuse et a favorisé les échanges.

Ce fut tout d’abord l’occasion d’effectuer notre bilan annuel, de présenter et faire voter les résolutions objets de l’ordre du jour et enfin d’accueillir deux nouveaux membres au sein de notre conseil d’administration.

Les questions diverses ont ensuite été nombreuses, et les réponses parfois satisfaisantes.

 

Nous avons tous regretté l’absence de M Royer-Perreaut, excusé pour des raisons personnelles.

 

ETAIENT PRÉSENTS :

M. Yzombard Philippe, Président de la Confédération Générale des CIQ ;

M. Terme Bernard, Secrétaire Général de la Fédération des CIQ 10ème ;

 

Madame Annie Thomas, CIQ La Capelette ;

Mme Mireille Allachi, Présidente du CIQ des Grands Pins ;

M. Alain Barbelin, Président du CIQ Timone Marquis ;

M. Patrick Fiorentino, Président du CIQ Saint Loup Cité la Gardanne;

M. Alain Burle, Président du CIQ Menpenti 5ème.

 

Pour notre C. I. Q. Menpenti 10ème :

Mme Pastorelli et Messieurs Humbert, Castanier, Duchamp, Farina, Gadault, Le Gall, Léger, Marrone, Morlet, Ortéga, Psalti, Thommerel.

Excusés : Madame Siméone-Valter et Messieurs Cousin, Chan Kan, Gallini, Reuland.

 

Personnalités :

Mme Anne-Marie D’Estienne d’ORVES, Maire du 5ème Secteur ;

M. Frédéric Guelle, Conseiller Métropolitain, Vice-Président RTM, représentant la Présidente Mme Vassal ;

Mme Catherine Chantelot, Conseillère Municipale ;

M. Blaise Rosato, 1er Adjoint au Maire des 9ème et 10ème Arrondissements/Délégué à la Tranquillité Publique, Éclairage Public ;

M. Claude Ferchat, Adjoint au maire des 9ème et 10ème Arrondissement/Délégué à Propreté ;

M. Guil Darmon, Adjoint mairie des 9ème et 10ème Arrondissements, Délégué à l’Espace Public ;

Mme Marguerite Pasquini, Conseillère Municipale Ville de Marseille, Déléguée aux CIQ, Représentant M. Benoît Payan, Maire de Marseille ;

Mme Olivia Parrel, Ingénieure auprès de Madame le Maire du 5ème Secteur ;

Mme Julia Rénosi, Cheffe de Projet auprès de Madame le Maire du 5 ème Secteur ;

 

M. Jérôme Havard, Directeur Général SMTPC ;

Père Xavier Maurin, Curé de la Paroisse Saint Défendent ;

M. Julien Estevenin, Représentant la Société des Eaux de Marseille ;

 

Et tous les habitantes et habitants fidèles présents à cette assemblée !

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

 

INFO IMPORTANTE :

pris par l’ambiance et peut être par la vision du buffet à quelques mètres, certains points n’ont pas ou bien partiellement été abordés comme nous l’avions prévu !


·      Il s’agit principalement de :

Connaitre les détails de la nouvelle organisation de la collecte des ordures ménagères, (pas de document support).

 

·      La proposition d’une habitante de faire passer les élèves de l’école communale par l’accès « filles » sur la placette pour augmenter la sécurité des enfants. (Un avis de la direction de l’école doit être le préalable à toute demande d’ouverture de dossier).

 

·      La rétrocession des voiries et aménagements de la Soleam vers la métropole (Cap Est)

 

·      Une partie du quartier qui n’est pas dans la ZFE (alors que la ZFE passe par définition par les grands boulevards, elle fait une déviation sur Cantini/Delpuech/Gilly).

 

·      Le parking Reboul (gestion Soleam):

Des voitures stationnent sur les espaces verts (plusieurs demandes de poses de rochers),

 

·      Des barrières et potelets arrachés et non remplacés :

Sur ce dernier sujet, il faut s’interroger sur la politique des services de la voirie qui bouchent le plus souvent le trou créé lors de l’arrachage et ne remettent pas de potelets ou de barrières (les exemples sont nombreux).


·      Pourquoi le 10ème arrondissement n’est jamais averti lorsqu’il se passe quelque chose au sein de notre parc. Le plus souvent c’est la mairie du 6/8 qui œuvre.

(Distribution de flyers, sport encadré par la mairie centrale, les honneurs rendus aux tirailleurs sénégalais l’été dernier, un spectacle de danse moderne…).

 

·      Les réparations des deux piliers/grillage/locaux tech/peintures… de la passerelle enjambant l’Autoroute A50 :

Ces deux piliers, les grillages, les plantations, les locaux techniques plus les alentours ont été détériorés par les feux de juillet 2021.

 

Nous ne manquerons pas de ressolliciter les personnes en charge de ces dossiers.


 

Pour le reste, nous vous proposons le résumé non exhaustif ci-après, en attendant le procès-verbal officiel qui ne sera disponible qu’après le prochain conseil d’administration.

 

                                                                       §§§§§§§§§§§§

 


Le président Victor Farina a ouvert la séance en remerciant et citant l’ensemble des invités et les habitants.

 

Comme à l’accoutumée, les représentants de l’administration sont arrivés lors de la première demi-heure, les agendas étant toujours très chargés en début d’année.

 

Le président a ensuite lu le rapport moral que vous retrouverez ci-dessous en cliquant :


Rapport Moral 2023-
.pdf
Télécharger PDF • 184KB

 

Notre secrétaire Regis Morlet s’est ensuite attaqué à la lourde lecture du rapport d’activités, obligatoire selon nos statuts.

Nous essaierons l’an prochain d’effectuer une présentation plus allégée, tout en restant exhaustive, afin d’éviter les longueurs.

Vous le retrouverez ci-dessous en cliquant sur le lien.


Rapport d'activiteės 2023-
.pdf
Télécharger PDF • 417KB

 

Madame le Maire de secteur a présenté ensuite ses vœux à la population.

Elle souhaite que l’on travaille main dans la main, et a présenté les excuses de M le Député, absent.

 

Le président de séance a souhaité balayer les divers items selon l’ordre habituel, puis de procéder aux questions diverses des habitants.

C’est exactement à cette minute que la règle a été enterrée !

 

Il a été décidé de faire poser directement les questions des habitants, charge aux élus et représentants de l’administration de répondre et compléter.

 

Cette façon de procéder a évidemment permis des échanges très profitables tout au long de la soirée, mais a empêché de bien suivre l’ordre prévu et certaines questions du CIQ aux élus ont été parfois omises. (voir plus haut).

 

 

SECURITE :

Intervention d’une habitante sur la police municipale, relevant ne jamais voir d’équipage sur le quartier Cap-Est/Espagnols et l’absence de caméras pour la crèche et l’école maternelle.

 

Rue Saint Eloi, une autre habitante s’inquiète des comportements des livreurs de la Dark-kitchen au sujet des scooters qui remontent la rue en sens interdit au risque de se faire renverser. C’est d’autant plus vrai que des véhicules stationnent dans l’angle du kiosque, occultant la vision.

 

Marco polo, plusieurs résidents signalent l’implantation de trafic de drogue, trafic de moto, casse de vitres de voitures pour voler sur Marco Polo et Cap Est en général.

Ils signalent que la ruelle longeant le boulevard Rabatau n’a pas de nom affiché.

Cette ex rue Capitaine Galinat doit avoir un nom affiché, tel que Pologne prolongé ou son nom officiel Rabatau/Matalon).

Tous ces éléments ont bien été notés par Guil Darmon, adjoint délégué espace public.

 

Madame Pasquini intervient pour présenter aussi ses vœux les meilleurs.

Concernant les caméras, la priorité reste aux écoles et aux crèches et donc l’angle Cerrato/Pologne devrait être à l’ordre du jour d’une de ces poses.

Elle rappelle qu’il convient de faire remonter toutes les incivilités au CIQ qui fera suivre lors des réunions du grooupement de Partenariat Opérationnel (GPO).

Elle rappelle que M Ohanessian refera une table ronde concernant les recrutements et la réouverture du commissariat de Haifa et la Canebière pour les JO.

Des îlotiers seront positionnés très prochainement.

 

 

Madame le Maire intervient pour signaler que la pose de caméras sur les écoles n’est pas effectuée dans les quartiers sud et que c’est un combat pour elle (exemple de la Cayole qui n’a pas de caméra).

Elle rappelle la date de la réunion police/CIQ du 02 février prochain, relative à la quiétude des habitants qui sont invités à poser leurs questions (c’est fait pour une partie du quartier !!)

 

Intervention de M Rosato qui rappelle que notre quartier est, malgré tous les problèmes, un des moins impacté (Saint Thys, Saint Loup, la Sauvagère ..) par les incivilités, les vols et violences et la drogue.

Menpenti est le bon élève de tout le 10ème, selon les statistiques.

Cela nous semble quand même bien inquiétant car nous ressentons tous cette montée d’insécurité et d’incivilités dans notre quartier.

Pour le quartier espagnol, il est vrai qu’il est souvent oublié par les patrouilles des policiers malgré ses rappels vers les forces de l’ordre.

Il rappelle que les policiers municipaux doivent s’arrêter dans les noyaux villageois et pas seulement passer à scooter.

Au sujet des demandes d’intervention, il faut utiliser le 17 bien évidemment mais un numéro est aussi très utile c’est celui du PC de la police municipale au 04 91 55 41 01 qui pourrait être en encore plus réactif pour les petits délits.


Une habitante souligne qu’il ne faut pas attendre d’être submergé comme les autres quartiers pour agir.

Ce quartier ressent cette montée et il faut éteindre le feu maintenant avec un verre d’eau avant qu’il faille faire appel à un camion-citerne.

 

 


PROPRETE :

Après la présentation de ce sujet par M Farina (collecte OM, bio-déchets, collecte du linge textile, dépôts sauvages….) les échanges débutent avec M Ferchat, conseiller municipal de la Mairie de secteur et délégué Métropolitain à la propreté :

 

Il présente ses vœux et expose très brièvement les modifications de collectes des OM, puis l’organisation de celle des bio-déchets.

Concernant la propreté, le Palladium qui se demande pourquoi les engins de lavage passent à 5h (le président a sur ce sujet renchéri sur la plainte concernant un passage du 4 janvier sur la place Gaby Paséro à minuit).

Les résidents de Marco Polo se sont ensuite exprimés sur les incivilités d’autres résidents n’hésitant pas à jeter les OM au sol, voire par-dessus les balcons.

M Ferchat a indiqué qu’il fallait recenser ces résidences afin que la Métropole puisse aller porter la bonne parole, mettre les propriétaires et syndic devant leurs responsabilités, et ensuite de sanctionner si nécessaire grâce aux pouvoirs du Maire de Marseille.

 

Des résidents mettent en avant les errements dans les passages des éboueurs, ce que M Ferchat reconnaît.

Une refonte de la collecte est en cours selon ses dires, visant à plus d’efficience et de souplesse.

Les équipes de La collecte sélective et celle des enlèvements des OM devraient travailler conjointement.

 

Certains demandent très justement des conteneurs supplémentaires, ce que réfute M Ferchat, mettant en avant les risques de dépôts sauvages par des entrepreneurs indélicats (sic) ?

 

Au sujet des bio-déchets, un des habitants fait justement remarquer qu’il aurait été judicieux d’externaliser la distribution des 700 bio-seaux attribués à nos arrondissements.

Le CIQ est prêt à assurer le relais, bien qu’il n’ait pas les compétences de l’ambassadeur mandaté par la Métropole !

Quelques flyers et du bon sens devrait suffire !

 

Le président souligne que les habitants peuvent contacter le CIQ, qui recensera les besoins et sollicitera la mairie de secteur ou la maison de quartier la plus proche.

 

 

MOBILITE

Intervention de M Max Bertagna, journaliste honoraire qui manifestait de l’impatience pour interpeller M Guelle, vice-président de la RTM.

Il alertait des grosses difficultés sur l’utilisation du bus N°18.

M Guelle, après avoir souhaité une bonne année au nom de la Présidente de la Métropole a répondu à ses interrogations en affirmant que la nouvelle ligne B18 sera bien plus efficace avec des bus rallongés (si possible), des fréquences plus nombreuses et des horaires élargis.

Ceci permettrait d’absorber les 14000 transports quotidiens, troisième ligne de Marseille.

Cette refonte rentre dans le projet transport 2025, largement discutée et présentée en 2023.

 

Quant aux problématiques actuelles sur les retards, ils sont très souvent imputables (hors accidents et autres incidents, au stationnement anarchique et aux autres incivilités (se garer sur la voie pour aller chercher un paquet de cigarette ou un jeu de loto est un des sports préféré). Le centre de régulation permet de limiter au mieux les effets de stockages de bus.

Il met en avant le très bon fonctionnement de l’application qui affiche en direct les horaires, et donc les retards.

Le président du CIQ Menpenti intervient pour rappeler les éléments remontés par la fédération des CIQ du 10ème arrondissement (respects des horaires/stationnements/sécurité/aménagements de voirie).

 

Le président du CIQ Menpenti 10ème aborde le dossier de l’allée des Justes :

Il demande à avoir des assurances sur son ouverture à minima lors des horaires de fonctionnement du futur Tram.

Ses propos sont renforcés par une intervention d’une des habitantes qui signale que le quartier est complètement enclavé par cette barrière végétale de près de 1000m de long lorsque le parc est fermé.

La pose de grilles et de portes supplémentaires est indispensable.

 

Madame le Maire intervient en abondant mais souligne qu’il ne faut pas couper le parc en deux parcs distincts (ce qui n'a jamais été évoqué).

Elle assure avoir questionné la Mairie par l’intermédiaire de Madame Benmarnia pour travailler sur le sujet mais sans résultat.

 

M Farina intervient et souligne aussi que cela fait des années que le CIQ demande cette ouverture, simultanément à la demande accordée de déplacement de la station du TRAM juste au niveau de l’allée des Justes (M le député M Royer Perreaut avait assuré travailler en ce sens et mettre tout son poids dans la balance).

 

M Guelle rappelle ensuite que les bus de Marseille sont ceux qui subissent actuellement le moins de violence et d’incivisme parmi les métropoles françaises.

 Il continue sur les risques de suppression de places de stationnements si on souhaite avoir des bus efficients (grande longueur) et revient sur le débat concernant la gratuité des transports.

 

 

VOIRIE :

Au sujet des travaux autour du rond-point de l’Europe, soulevé par le président du CIQ madame la Maire intervient et met en avant que ce chantier gigantesque a été étudié mais qu’elle reste dans l’attente des réponses de la Mairie et de la Métropole, cette zone a été oublié.

Elle attend le résultat de ces études et se désole de n’avoir pas de réponses à donner à ce jour.

 

Une personne demande à ce que le chemin de l’Argile devienne à double sens, chose qui a été modifiée il y a quelques années.

La trame circulatoire restera en l’état, sans désenclavement via une ouverture de Cap Est sur Rabatau au niveau du parking.

 

Suite à une question d’une des habitantes du quartier sur les poses d’horodateurs, madame la Maire répond que cette demande d’expérimentation sur les rues J Hebert et A Ré ne peut pas être mise en place ainsi, contredisant que qu’elle avait exprimé auparavant.

 

Il s’agissait d’une demande des habitants de ces rues, complètement sclérosées par des stationnements de longues durées et/ou anarchiques.

Malgré les réponses positives de ces habitants, madame le Maire ne semble donc pas convaincue et demande de mieux étudier le problème.

 

La Mairie centrale par l’intermédiaire de Madame Pasquini ne semble pas être de cet avis et souligne que le riverain gagne à avoir des places payantes lorsqu’il rentre le soir. L’administré paie sa carte à l’année et a une quasi-certitude d’avoir une place disponible, au-delà de l’argent récolté.

 

Un des habitants souligne que certains garent leur voiture pour la semaine et repartent le week-end en laissant leur autre voiture. Les garages occupent de nombreuses places (Argile/Gilly/Toulon …)

 

M Rosato abonde sur le sujet en rappelant que les stationnements payants initiés dans le 7ème arrondissement par le Maire de secteur de l’époque, ont été créés contre l’avis de tous. Cela fonctionne finalement et les véhicules ventouses ont disparu.

La carte est le bon moyen d’avoir un stationnement assuré contre une trentaine d’euros par mois.

Le débat ne fait que commencer entre une mairie de secteur et une mairie centrale.

 

Chenilles processionnaires:

Des résidents signalent les pièges endommagés.

Pris en compte par M Guil Darmon, délégué à l’Espace Public.


DIVERS :

Le jeu de boules d’Eguison va être redonné au bar le Flint pour y recréer l’association historique, « la Boule bourgogne », suite au départ du précédent bénéficiaire.

Ce terrain va revivre et nous pourrons y faire de belles rencontres.

 

Pour la lanterne de Vérame, il faudra faire intervenir la Métropole pour récupérer le courant électrique sur le candélabre le plus proche.

M Rosato s’engage à contacter au plus tôt les services de la Métropole pour réaliser une saignée au travers du rond-point.

 


Les DAB, la mairie va reprendre le dossier pour essayer de faire une opération plus globale que les deux bars prévus et demandés depuis longtemps.

Un arrêté avait été demandé au service de madame Audrey Gatian pour avoir deux places de stationnements, mais cette demande reste sans nouvelle depuis plusieurs mois.

 

M Rosato regrette que la bonne idée du 10ème doive attendre une éventuelle prise en main sur toute la ville alors que nous aurions pu faire une expérimentation et étendre ensuite si le succès venait à être au rendez-vous.

 

Les sujets ayant été épuisés, le président invite tous les acteurs à aller se restaurer et poursuivre les discussions devant une coupe de champagne ou un jus de fruit et un très bon gâteau des rois.












0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page