Relève à la Paroisse Saint Défendent

Les fidèles de la Paroisse Saint Défendent de notre quartier de Menpenti n’en reviennent pas !

De 2018 à aujourd’hui, la Communauté Paroissiale a connu 3 Curés différents.

Il est vrai que le Père Antoine NGUYEN VAN PHAÏ a marqué la Paroisse de son empreinte. Arrivé à Saint Défendent en 1985, il y restera plus de 33 ans et nous quitta le 26 Avril 2018.


Le Père Michel THANH prendra le relais jusqu’en octobre 2019.

C’est le Père Patrick VIGNÉRAS, Vicaire de Saint Défendent et le Père Hervé COSTANTINO Curé de Saint Défendent qui continueront la mission… pendant 9 mois, la durée d’un accouchement qui va se traduire par un vide presbytéral puisqu’à ce jour il n’y a toujours pas de remplaçant.


La communauté a découvert le Père Patrick, comme elle l’appelle, et très vite le courant est passé. Il a eu le temps, en 9 mois, de tisser des liens de fraternité avec sa Paroisse. Tout a bien commencé : son sourire, son humeur joviale et son talent de prédicateur ont suscité une forte dynamique pastorale.

La mobilisation des fidèles a favorisé ce nouvel, élan missionnaire jusqu’à ce jour du samedi 20 juin 2020 où il a concélébré sa messe d’adieu en compagnie du Père Hervé COSTANTINO, lui aussi appelé vers d’autres lieux.


Nul doute qu’en officiant pour la dernière fois ensemble les deux prêtres avaient un pincement au cœur. Il fallait dire adieu à des beaux souvenirs et se re-mobiliser. Il en va ainsi de la mission, la route est droite mais la pente est raide !


A gauche Père Patrick VIGNÉRAS,

A droite Père Hervé COSTANTINO








Le Président du CIQ Victor FARINA avait tenu à apporter ses encouragements. Au terme de la messe, il avait remis, en cadeau, le livre de la Confédération des CIQ relatant les 90 ans d’activité.

Une manière de reconnaître l’implication du Père Patrick dans le noyau villageois et aussi un petit clin d’œil aux deux prêtres concernant leur future mission qui ne manquera pas d’intégrer les relations avec les CIQ notamment ceux de La Ciotat leur future Paroisse.



Le prochain Curé aura la charge de poursuivre cette mobilisation. Il s’appuiera sur les solides fondations de la communauté.

Il se trouvera devant une page blanche à écrire tout en sachant qu’il ne sera pas seul et qu’en emboîtant le pas de ses prédécesseurs il pourra apporter sa touche pastorale et réaliser de grandes choses. La Paroisse Saint Défendent pourra faire sienne la devise latine de Paris « Fluctuat nec mergitur »

Elle a navigué au gré des évènements en fluctuant. Elle a été battue par les flots, mais elle n’a pas sombré